Chimie

Désintégration radioactive


En cas de désintégration, les noyaux libèrent des radiations sous forme de particules alpha (α), bêta (β) et gamma (γ).

Désintégration alpha

Il consiste en l'émission de la particule alpha (α). Cette particule est chargée positivement, sa charge étant de 2+. Il se compose de deux protons et de 2 neutrons expulsés du noyau.

Première loi de la radioactivité / loi de Soddy

"Lorsqu'un noyau émet une particule alpha (α), son numéro atomique diminue de deux unités et son nombre de masse diminue de 4 unités."

Exemple:

Désintégration bêta

Il consiste en l'émission de particules bêta (β). Il est formé par un électron qui est "tiré" à très grande vitesse hors du noyau. En fait, l'électron n'est pas dans le noyau. L'électron est émis à cause du noyau instable.

Deuxième loi de la radioactivité / loi Soddy-Fajans-Russell

"Lorsqu'un noyau émet une particule bêta (β), son numéro atomique augmente d'une unité et son nombre de masse ne change pas."

Exemple:

N'oubliez pas que la charge électrique relative de l'électron est de 1. Dans ce cas, l'atome parent et l'atome enfant sont isobares. Les atomes de thorium, de césium et de strontium émettent un rayonnement β.

Le thorium-234, par exemple, se transforme en protactinium-234 en émettant un électron, une particule bêta.

Désintégration gamma

Les émissions gamma (γ) ne sont pas des particules. Ce sont des ondes électromagnétiques, tout comme la lumière ou les ondes lumineuses.

Il a un pouvoir de pénétration supérieur à l'alpha et au bêta. Ils peuvent traverser jusqu'à 20 cm en acier et 5 cm en plomb (Pb). Pour cette raison, ces émissions sont très physiologiquement dangereuses. Ils peuvent endommager les tissus vivants et même tuer.

L'émission gamma (γ) ne change ni le numéro atomique ni le numéro de masse. Le radio-226, par exemple, se transforme en radon-222, émettant un rayonnement gamma ainsi que des particules alpha.